Réponse du Challenge Armand Vaquerin à l'article Midi Libre du 13 janvier 2017

La Challenge Vaquerin souhaite réagir aux différents articles et commentaires réalisés suite à son Assemblée générale.
Le SO Millau avec lequel nous avons toujours entretenu d’excellentes relations a pris la décision de se désengager du Challenge, nous en sommes désolés mais nous respectons et comprenons cette décision. Il est vrai qu’historiquement c’est le site qui a toujours enregistré les affluences les plus faibles malgré plusieurs initiatives menées en concertation avec le club et la Ville de Millau.
C’est un constat, mais nous trouvons pour le moins exagéré de qualifier de blafardes les équipes qui se sont produites sur la pelouse de « Gabriel Monteillet » ces dernières années. Nous vous laissons juges : Leicester, Montpellier (2011), Northampton (2012), ASM Clermont, Oyonnax (2013), Perpignan (2014), La Rochelle, Brive, Montpellier (2015), Grenoble, Agen (2016) auxquelles se sont jointes des équipes locales afin de profiter de la présence de leurs supporters (Aurillac, Béziers, Montauban).

Nous ne pouvons pas nier une baisse importante de la fréquentation dans les 4 sites, mais ce phénomène n’est malheureusement pas propre au Challenge, puisque si on en croit « Midi Olympique du 6 janvier dernier » la plupart des équipes de Top 14 et Pro D2 font le même constat. C’est aussi le cas de bon nombre de manifestations sportives et culturelles.

Concernant sa situation financière, le Challenge Vaquerin existe depuis 23 ans grâce à une gestion rigoureuse et une transparence totale. En 2016, nous avons enregistré un déficit de 17 000€, pour 2 raisons parfaitement identifiées et évoquées lors de l’Assemblée Générale. En 2015, le résultat était équilibré, en 2014 nous avons dégagé un excédent de 14 000 €.
Pour 2017, nous allons démarrer avec un fonds de roulement d’environ 30 000€, suffisant et conforme à nos besoins pour assurer la pérennité de notre manifestation.

En conclusion, le Challenge Vaquerin tient à rassurer ses fidèles partenaires, supporters et bénévoles et les remercie de continuer à ses cotés. Il est bien vivant, il va s’adapter comme il a toujours su le faire et vous donne rendez vous en août prochain, afin que le rugby continue à briller et à faire rêver les enfants sur les terrains du sud Aveyron et du Tarn.