Le réalisme aurillacois a eu raison des intentions auscitaines

A St Affrique : Aurillac 18 – Auch 9 (m-t : 6-9) ; Arbitre : Mr Noirot (Languedoc)

Aurillac : Mc Phee (Valentin 40e) ; Coetze, Kemp (Ratu 40e), Cassan ( Falé Valu 40e), Rebotte ; Petitjean (o) (Criotier 40e), Gracia (m) (Aadrianse 40e) ; Roca, Lescure (Lajarrige 54e), Maïtuku ; Gerber (Pinet 57e), Marechal (Datunashvili 40e) ; Seri (Tokotu 20e , Natarashvili 40e), Fontbostier (Forgarty 20e), Suster ( Asieshvili 40e)

Auch : Birot ; Bosque (Canivet 40e), Thierry ( Lagardére 40e), Sunulia (Cariat 40e), Eberland (Ascarat 40e) ; Dut (o) (Eberland 40e), Clarac (m) (Briscadieu 40e) ; Jenkins (Medves 40e), Naikadawa (De Paw 40e), St Lary (Veeckman 40e) ; Lacroix (Dargier 40e), Tapasu ( Bernard 40e) ; Bougherara (Menkarska 40e), Abadie (Bissuel 40e)

Aurillac : 2 essais de Coetze (66e) et collectif (72e) ; 1 transf. Petitjean (66e) ; 2 pénalités de Petitjean (19e et 36e).

Cartons jaunes : Roca (11e), Thierry (23e)

Il n’y a pas eu de blessés à déplorer lors de la rencontre excepté les bobos d’usage. Auch avait mis du rythme au début de rencontre mais n’a pu prendre le large, les aurillacois, très puissants et réalistes, prenant le large dans le dernier quart d’heure.

Les castrais affichent une grande maîtrise face aux Harlequins

St Affrique : Castres 31 Harlequins 10 ; m-t : 17 à 3 ; Arbitre : Mr Cardona (Provence)

Castres Ol. : Dulin ; Martial, Cabannes (Kirpatrick 40e), Baï, Andreu ; Tales (o)(Bernard 46e), Kockott (m) (Teulet 58e) ; Claasen (Faalele 64e), Wannenburg, Diarra (Borman 50e) ; Tekori (Capo Ortega 51e), Rolland (cap) (Samson 46e) ; Wiongi (Coetze 45e), Bonello (Rallier 45e), Taupoepau (Lazar 45e)

Harlequins: Crisholm (Lisbam 40e); Hopper, Botica, Smith (Stegman 45e); Evans (o) (Walker 50e), Dickson (m); Guest, Wallace, Skinner (cap); Matkus, Khon; Collier (Sincker 62e), Bughman, Lambert.

Castres: 4essais d’Andreu (22e et 45e), Wihongi 40e, Martial (71e); 4 transformations de Kockott (22e et 40e), Baï (45e) et Teulet (71e) ; 1 pénalité de Kockott (5e)

Castres sur de son rugby

Christian BRUALLA

Face aux Glasgow Warriors six jours avant, les castrais avaient laissé passer l’occasion de prendre le large au tableau d’affichage par manque de concentration dans la finition. Très déterminé et concentré ce vendredi à St Affrique face à la solide équipe des Harlequins, ils ont débuté sur un rythme très rapide et efficace. Les bleu et blanc ont su dès les premières minutes mettre leur jeu en place malgré les velléités anglaises. Si c’est Kockott qui inaugura le tableau d’affichage sur pénalité (5e) avec une réponse un quart d’heure plus tard de Evans, c’est derrière la ligne que les tarnais firent gonfler le score. Andreu récupérait une passe au pied au cordeau pour son premier essai (22e) avant que Wihongi en position d’ailier superpuissant ne conclut une attaque au large. A 17-3 à la pause l’écart était fait mais bien vite réduit par une réaction de Harlequins par Limbsan (42e). Pour ne pas être en reste, Andreu s’offrait un débordement victorieux (45e) agrémenté de la réalisation de Martial (71e).

Christian Brualla