1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

Vendredi 3 août 2018 à 19h,
stade de Sauclières : ASBH – SU Agen

Les organisateurs, en choisissant pour la 2e journée du 25e challenge Vaquerin le stade de Sauclières, théâtre des exploits d’Armand Vaquerin, c’est tout un symbole qui remontait à la surface pour les clubs glorieux de Béziers et Agen. Ils jouaient les premiers rôles durant les décennies 70 et 80. L’heure était aujourd’hui à la préparation imminente de la saison 2O18-2019. Les deux clubs y travaillent d’arrache-pied afin de ne pas manquer l’ouverture de leurs saisons respectives. Pro D2 pour Béziers, Top 14 pour Agen. A l’appel de l’arbitre, ils auront emprunté un tunnel chargé d’histoire qui va des vestiaires à la pelouse de Sauclières. Il a toujours su garder secret les péripéties qui s’y déroulaient dans un espace qui n’était pas fait pour d’aussi grosses épaules mais dont toutes les oppositions du championnat, match après match, se sont accommodées.

Christian BRUALLA

 

ASBH 12 SU Agen 31 (m-t : 7-5)

Les 20 dernières minutes ont pesé lourd dans l’escarcelle des biterrois. Encore au coude à Coude 12 à 12 à la 60e, le turn over de fin de match a été néfaste face aux pensionnaires du Top 14.

ASBH : Bernard (Porical 40e) ; Ratini, Puletua (Recor 60e), Veau (Douglas (40e), Rawaca (Dreuille) ; Suchier (o) (Katz 40e), Pic (m),(Tussardi 40e) ; Hoarau, (Viiga 40e), Hoarau,(68e) , Massot, Barrère, (40e Wilkins) ; Desroche (Maamry 40e) ; Best (cap)(Tuineau 40e). Hagan, El Fakir (31e) et Kouider (66e).

Agen : Tolot (Lamoulie 40e) ; Rokoduru (Mchelidze (60e), Héridau (Sadie 8e), Conduche 55e), ; Mchelidze (Vaqua (40e) ; Saurs, (Lamoulie 34e) ; Mc Intyre (o)(Berdeu 40e), Abadie (m) Rudio 40e) ;Miguel (cap) Tanga (40e), Jegernher (Zafra 40e), Briatte (Peyri 60e). Motoc, de Marco 40e), Murday (Marchois 40e) ; Ryan (Montes 30e), Civil (48e), Bosch (Barthonneuf 40e), Tetrashvili (Correa 40e).

ASBH : 2 essais Barrère (34E) Esteriola (55E). 1 transf. Katz 55e

SU Agen : 5 essais de Abadie (23e), Conduche (60e) Tanga (68e), Mchelidze (70e et 72 e)

Transf : de Mc Intyre 23e, Berdeu (70e et 72e).

 

Le dernier quart temps a pesé lourd

L’invité de cette journée était la canicule et l’on était endroit de penser qu’elle allait influer sur la performance des joueurs, ayant déjà influé sur la présence des spectateurs (environ 2800 personnes) dont certains ont eu du mal à s’arracher de la plage.

Malgré la forte chaleur, les deux équipes abordaient la rencontre tambour battant avec un léger avantage offensif aux Agenais, contré par l’organisation défensive des biterrois. Dès la   25e minute le demi de mêlée Abadie concrétisait les initiatives offensives des « bleu et blanc » sous les poteaux par un essai transformé par Mc Intyre. La réponse venait de Barrére pour Béziers après un ballon écarté au large (7-5, 34e). Après une pause fraîcheur bienvenue les deux équipes tournaient à la pause sur le score de 7-5. A la 30e les biterrois s’étaient offert une relance partie de leur ligne mais le coup de pied à suivre qui suivait sortait en touche 70 mètres plus loin.  

La reprise donnait lieu à une très large revue d’effectif de part et d’autre et Esteriola qui avait fait apprécie sa vitesse le long de la tribune de face redonnait l’avantage aux biterrois (55e), agrémenté de la transformation de Katz (ASBH 12-Agen 7). La réplique des bleu et blanc venait de Conduche rentré 5 minutes avant. Il mettait à profit un ballon rendu au pied par les biterrois. C’était ensuite Tanga (68e) qui mettait à profit un ballon expédié au large pour porter le score à 17-12 puis Mechilidze qui interceptait une passe mal assurée (70e). Le score enflait (24-12, 70e) d’autant qu’il récidivait sur un ballon rendu au pied qu’il jouait pour lui-même (31-12, 72e).

Les turn over des 20 dernières minutes auront été fatal aux biterrois très efficace jusque-là qui perdait de son expérience et de sa cohésion mais pour les coachs biterrois il était important de donner du temps de jeu à tout l’effectif. Les 60 premières minutes ont proposé de beaux combats dans la conquête et le SUA à la profondeur de banc un peu plus large a exploité son potentiel à partir de la 68e minute, mais jusque-là les débats étaient équilibrés. Ce qui face à un adversaire du Top 14 aura livré des enseignements intéressants aux deux staffs techniques.

© 2012-2018 Association Challenge Armand Vaquerin   l  Mentions légales  l  Contact  Création : www.steloweb.com