4e et dernière journée du Vaquerin à Lacaune

Albi 30 Stade Aurillacois 21 (mi-temps :16 -12)

Si c’est le Stade Aurillacois qui a ouvert la marque par un essai du véloce ailier Valentin (8e), c’est Albi qui a par la suite fait la course en tête grâce au réalisme de Péluchon auteur de 20 des trente points de son équipe. Adossé au vent en première période, il passait une première pénalité (10e), précédant l’essai de Vialelle (16e) qui permettait à son équipe de

s’installer en tête. Une nouvelle pénalité de Peluchon (18e) permettait aux albigeois de creuser l’écart, mais l’essai de Maninoa (22e) transformé par Mc Phee permettait aux cantalous de rester au contact (12-13). Un retour de courte durée car Peluchon augmentait l’avance des jaune et noir avant la pause en ajustant une nouvelle pénalité (37e, 16-12) .

Trois minutes après la mi-temps c’est Peluchon qui inscrivait un essai pour Albi qu’il prenant le soin de transformer. Renault répliquait pour Aurillac su pénalité dans une course poursuite qui portait le score à 23-15 (47e). Là, Aurillac se faisait irrémédiablement distancer à l’heure de jeuavec l’essai du troisième ligne Raynaud (30-15). La bonne réaction des aurillacois se traduisait par deux pénalités réussies par Mc Phee, puis Petitjean(72e et 78e).

L’enseignement majeur de cette rencontre reste que la solidité albigeoise devant sera encore un atout majeur de cette équipe où le pilier droit Hamadache pourrait être la bonne surprise attendue par Henry Broncan, la bonne pioche venant du recrutement de l’auscitain Mathieu Peluchon au réalisme saisissant. A Aurillac qui a eu du mal à rentrer dans le match, il faudra remonter les manches du bleu de chauffe pour être proche des prestations de la saison dernière.

Castres 42 – Connacht 31 (mi-temps 20-17)

En mettant le feu aux quatre coins du terrain par une vitesse d’exécution très en dessus de la moyenne, la province du Connacht a fait étalage de la qualité de son rugby. Par voie de conséquence, le Castres Olympique pris à la gorge par cette entame de match a dû attendre la 35e minute pour revenir au score (17 à 17). L’essai inscrit par le demi de mêlée O’Dorone (11e) avait sanctionné cette façon d’être des irlandais, tout en vitalité et répondait à la pénalité ajustée par Kockott (7e) pour un score de 3-7. Avec une équipe de gazelle dans la ligne de trois-quarts, Connacht récidivait 18e pour un essai en coin de Marouley qui déposait toute la défense. La mimique des entraineurs castrais Milhas et Daricarrere valant toutes les explications. Repassant par le combat d’avants ou le CO imposa sa loi, l’occasion de marquer s’offrait sur touche avec un essai de Kockott qu’il transformait pour un score de 10-12 (18e). Mais il était dit que la vitesse d’exécution des verts allaient causer d’autres tourments aux Castrais comme sur cette attaque au large ou tel une flèche lancée dans la défense adverse, l’ailier Healy (28e) filait à l’irlandaise pour un nouvel essai (17-10). Le public venu nombreux y trouvait son compte. C’est ensuite Bonnefond rentré en lieu et place de Martial à l’aile, ce dernier glissant à la place de Teulet bléssé au genou en défendant sur l’essai adverse, qui franchissait la ligne du Connacht, Kockott ajustant la transformation pour un score de 17-17 (36e). Kirpatrick (38e) donnant pour la première fois l’avantage à son équipe sur pénalité. En inscrivant 3 essais supplémentaires en deuxième période contre deux pour le Connacht, l’intensité de la rencontre tenait le public en haleine. Castres s’imposait 42-31. Avec 73 points inscrit et un contenu de très bon niveau, les deux équipes donnaient à ce 20e Challenge Vaquerin un air de fête à la hauteur de l’événement. Le public applaudit longuement les deux équipes. Castres débutera dès la semaine prochaine son parcours de champion en titre en Top 14 et le Connacht retrouvera Toulouse en H Cup cet hiver en Irlande. Pas sûr que ce soit une partie de plaisir.

Le XXe Challenge est terminé. Vive le XX éme.

Christian BRUALLA

© 2012-2019 Association Challenge Armand Vaquerin  l  Mentions légales  l   CGV   |  Contact  l  Création : www.steloweb.com